TOUS LES CONCERTS
Turbulences vocales - Grand soir
21 janvier 2017 - 20:30ACHETER EN LIGNE
PHILHARMONIE DE PARIS - Salle des concerts – Cité de la musique
PROGRAMME

Première partie

George CRUMB
Federico’s Little Songs for Children
pour soprano, flûte et harpe

Matthias PINTSCHER
Monumento V, in memoria di Arthur Rimbaud
pour huit voix et ensemble
Création nationale

Deuxième partie

Beat FURRER
lotófagos I
pour soprano et contrebasse

Franck BEDROSSIAN
We met as Sparks
pour flûte basse, clarinette contrebasse, alto et violoncelle
Création nationale

Vito ŽURAJ
Ubuquité
pour soprano et ensemble
Création mondiale de la nouvelle version
Commande de l’Ensemble intercontemporain

Troisième partie

Joan MAGRANÉ FIGUERA
Fragments d’Ausiàs March
pour cinq voix et ensemble
Création mondiale
Commande de l’Ensemble intercontemporain
 

Raquel Camarinha, soprano
Hélène Fauchère, soprano
Solistes XXI
Rachid Safir, chef de chœur
Ensemble intercontemporain
Matthias Pintscher, direction

Coproduction Ensemble intercontemporain, Philharmonie de Paris

Tarif : 25€/20€
Réservations : 01 44 84 44 84 / philharmoniedeparis.fr

Avant le concert, à 19h
La création en questions n° 2/5
Conférence de Pierre-Michel Menger, sociologue sur le thème de la relation entre le créateur et son environnement.
Entrée libre
 

Photo : Hélène Fauchère © Luc Hossepied pour l’Ensemble intercontemporain

Cité de la musique - Philharmonie de Paris
221, avenue Jean-Jaurès
75019 Paris

Pour ce deuxième et « Grand soir » de Turbulences vocales en compagnie des Solistes XXI, primauté est rendue à ce support précieux que la voix permet de porter en musique : le texte. On y entendra quelques comptines enfantines de Federico García Lorca mises en musique par George Crumb, le vers inspiré d’Arthur Rimbaud transfiguré par Matthias Pintscher, celui de José Ángel Valente sublimé par Beat Furrer et la poésie médiévale du chevalier-poète Ausiàs March explorée par Joan Magrané Figuera pour sa création. Le texte, même non chanté, peut irriguer la musique de bien des manières comme le montre Franck Bedrossian avec We met as Sparks, inspiré du poème 958 d’Emily Dickinson. 

Photo : Monumento V de Matthias Pintscher 

 

 

Matthias PINTSCHER, Monumento V
LIENS
ARTICLES
Turbulences vocales à la Philharmonie de Paris.
Pour son premier instant M. de l’année, Matthias Pintscher nous invite à le suivre dans de nouvelles « turbulences », vocales cette fois-ci. Tou...
We met as Sparks. Entretien avec Franck Bedrossian, compositeur.
Le compositeur français Franck Bedrossian est aussi professeur de composition à la prestigieuse Université de Berkeley en Californie. Il y retrouvera les...