TOUS LES CONCERTS
Temps réel
10 juin 2016 - 20:30ACHETER EN LIGNE
PARIS-Philharmonie 2
PROGRAMME

Aureliano CATTANEO
Corda
pour piano et électronique
Création mondiale
Commande de l’Ircam-Centre Pompidou
Brian FERNEYHOUGH
Inconjunctions
pour ensemble
Création française
Beat FURRER
linea dell’orizzonte
pour ensemble
Yan MARESZ
Tutti
pour ensemble et dispositif électronique

Sébastien Vichard, piano
Ensemble intercontemporain
Matthias Pintscher, direction
Thomas Goepfer, réalisation informatique musicale Ircam

Coproduction Ensemble intercontemporain, Ircam-Centre Pompidou et Philharmonie de Paris dans le cadre de ManiFeste-2016, festival de l’Ircam
Tarif : 18€
Réservations : 01 44 84 44 84
philharmoniedeparis.fr

AVANT LE CONCERT
Clé d'écoute à 19h45
Présentation des œuvres au programme du concert par Clément Lebrun
Entrée libre

Photo : Tutti de Yan Maresz (c) Luc Hossepied pour l'Ensemble intercontemporain 

221 Avenue Jean-Jaurès
75019 Paris

La musique de Beat Furrer se construit sur des processus de dévoilement et de filtrage d’un matériau en métamorphose constante. Dans linea dell’orizonte (2012), le compositeur travaille sur le phénomène du doublage et de l’imbrication des différentes voix de son petit ensemble de chambre. En résulte une partition progressant par « panneaux » contrastés, où se fait jour une grande diversité de combinaisons de timbres. Pour son œuvre récente donnée en création française, Inconjunctions (photo ci-dessous), Brian Ferneyhough a envisagé cinq déclinaisons différentes d’un même matériau de départ, en le projetant dans des groupes instrumentaux nettement différenciés. Une accélération se produit à la dernière section, par superposition de toutes les différentes « couches » instrumentales. Avec Tutti, le compositeur Yan Maresz a imaginé un dispositif de musique mixte dans lequel l’électronique participe pleinement à la formation du matériau musical, en générant elle-même des phrases musicales et des systèmes contrapuntiques, jusqu’à s’autonomiser de l’ensemble instrumental. C’est une musique délibérément « sans figures », qui travaille sur l’effet de masse, le ripieno, élaborant un organisme multicolore dont les composantes sont difficiles à identifier. On retrouvera l’électronique en temps réel dans la création pour piano (photo ci-dessous) d’Aureliano Cattaneo, compositeur italien, lauréat du Comité de Lecture de l'IRCAM/Ensemble intercontemporain en 2003 et du Förderpreis de Salzburg en 2013.

 

LIENS
ARTICLES
Déjouer le piano. Entretien avec Aureliano Cattaneo, compositeur.
Le 10 juin prochain, à Paris, Aureliano Cattaneo présentera sa dernière création, Corda pour piano « augmenté ». Le jeune compositeur italien s’ex...
Comme un seul instrument. Entretien avec Yan Maresz, compositeur.
Le 10 juin 2016 à Paris, l’Ensemble intercontemporain pourra exprimer toutes ses qualités collectives dans Tutti, une œuvre pour grand ensemble et él...