TOUS LES CONCERTS
Festival MITO
11 septembre 2015 - 21:00ACHETER EN LIGNE
Conservatorio G.Verdi-Turin
PROGRAMME

Claude DEBUSSY
Les Chansons de Bilitis
pour récitante et cinq musiciens
Pierre BOULEZ
Improvisation I & II sur Mallarmé
pour soprano et ensemble
Pierre BOULEZ
Le Marteau sans maître
pour voix d'alto et six instruments

Hélène Fauchère, soprano
Salomé Haller, mezzo-soprano
Ensemble intercontemporain
Bruno Mantovani, direction

Renseignements et réservations : mitosettembremusica.it

Photo : Salomé Haller / DR 

Conservatorio G.Verdi
Piazza Bodoni
10123 Torino

+39 11 88 84 70
www.comune.torino.it/settembremusica

En 1897, Claude Debussy met en musique trois des Chansons de Bilitis de son ami poète Pierre Louys. La sensualité et l’érudition de la langue poétique trouvent dans cette musique délicate un écrin idéal. Dans la seconde mélodie, « La chevelure », Debussy pose les bases d’un style prosodique qui marquera son opéra Pelléas et Mélisande : une ligne mélodique souple, proche du récitatif, aux inflexions expressives savamment dosées. Pierre Boulez a toujours revendiqué l’influence de Debussy, notamment sur le plan des sonorités, des couleurs harmoniques et timbrales. On en trouve des traces dans le cycle Le Marteau sans maître (1953-55) sur des poèmes de René Char. Empruntée au Pierrot Lunaire (1912) de Schönberg, la forme de la miniature vocale est ici réinvestie et prolongée par des « commentaires » instrumentaux qui déploient le matériau des poèmes chantés. Composées quatre ans plus tard, les deux premières Improvisation sur Mallarmé (1957) du même Boulez font partie du cyclePli selon pli, mais peuvent être jouées comme des pièces séparées. Comme leur titre l’indique, ces pièces ont le caractère informel propre à la création spontanée. D’une improvisation à la suivante, le texte de Mallarmé se dissout jusqu’à devenir un « centre absent » de la musique, dont l’influence sur l’œuvre musicale est plus structurelle qu’apparente.

Pierre BOULEZ, Improvisation I
LIENS
ARTICLES
Le Marteau sans maître. Entretien avec Salomé Haller, mezzo-soprano
Les solistes de l’Ensemble retrouveront prochainement la mezzo-soprano Salomé Haller, qu’ils ont déjà accompagné dans Pierrot Lunaire d’Arnold Sch...
Analyse d'une oeuvre : Pli selon pli de Pierre Boulez
"Comme furtive d'elle et visible je sens Que se dévêt pli selon pli la pierre veuve" Dans ces vers extraits du sonnet « Remémoration d'amis belge...
Pli selon pli / Boulez et Mallarmé
Lorsqu’on présentait à Saint-John Perse un jeune poète, l’illustre écrivain s’enquérait tout d’abord, dit-on, par un : « Est-il musicien ? » ...