TOUS LES CONCERTS
Festival d’automne à Paris
17 octobre 2014 - 20:00ACHETER EN LIGNE
PARIS - Cité de la musique, salle des concerts
PROGRAMME

Clara IANNOTTA
Intent on Resurrection — Spring or Some Such Thing
pour dix-sept musiciens
Création mondiale / commande Ensemble intercontemporain, Festival d'automne à Paris

Luigi NONO
Omaggio a György Kurtág
pour contralto, flûte, clarinette, tuba et électronique en temps réel

Helmut LACHENMANN
Concertini
pour ensemble

Lucile Richardot, contralto
Ensemble intercontemporain
Matthias Pintscher, direction

André Richard, projection du son
SWR Experimentalstudio, réalisation électronique
Joachim Haas, dispositif électronique et projection du son

Sven Kestel, projection du son

Coproduction Ensemble intercontemporain, Festival d'automne à Paris, Cité de la musique
Avec le soutien de Mécénat Musical Société Générale et de la Fondation Ernst von Siemens pour la musique

Présentation du concert par Clément Lebrun à 19h
Entrée libre sur réservation
au 01 44 84 44 84

Dans le cadre du « Portrait Luigi Nono » proposé par le Festival d’Automne à Paris

Tarif : 18€
Formules d'abonnements de 15 à 30% de réduction
Réservations : 01 44 84 44 84 / www.citedelamusique.fr

Photo : Clara Iannotta / DR

Cité de la musique
Salle des concerts
221 avenue Jean-Jaurès
75019 Paris
M° Porte de Pantin, ligne 5

Ce concert s’intègre au cycle de concerts du festival d’Automne 2014 donnés en hommage à Luigi Nono. Le compositeur italien, disparu en 1990, nous lègue une œuvre pleine de mystère dont nous n’avons pas fini d’éprouver la richesse. Le compositeur disait être inspiré par les sons de Venise, sa ville natale : les cloches des campaniles et les bruits du marché réverbérés par le dédale des ruelles et des canaux. Fragile et épurée à l’extrême, son Omaggio a György Kurtág plonge l’auditeur dans une écoute immersive magnifiant les détails, dans lesquels s’amalgament remarquablement l’électronique et le travail instrumental.
« Homme musicien authentiquement moderne » selon Luigi Nono qui fut son professeur et ami intime, le compositeur allemand Helmut Lachenmann est l’auteur d’une œuvre qui, en interrogeant l’énergie et le geste instrumentaux, repousse les limites de l’écoute. Joués d’un seul tenant, les Concertini (2005) font s’entrechoquer l’ampleur de la forme et la minutie du détail. Cette musique tout en gestes incisifs, concentré de tensions s’agglomérant en une forme labyrinthique semée de fausses pistes, fragmente et démultiplie le dispositif du concerto de façon vertigineuse. Se contaminant d’un pupitre à l’autre, les situations concertantes, fragmentaires, créent des trajectoires spatiales.
C’est à Berlin, au cours de l’hiver 2013-2014, que la compositrice italienne Clara Iannotta découvrit l’œuvre de l’écrivaine Dorothy Molloy (1942-2004), dont les poèmes exposent les ravages de la maladie sur son propre corps. Cette survivance du corporel malgré la déchéance inspire la physicalité toute particulière de l’œuvre Intent on Resurrection – Spring or Some Such Thing donnée en création pour ce concert.

Helmut LACHENMANN, Concertini
LIENS
ARTICLES
Matières sonores. Grand entretien avec Helmut Lachenmann, compositeur
Avec Helmut Lachenmann il faut s’attendre à une révision lucide de tout le règne musical : depuis la production même des sons (ce qui fut fait avec s...
Regarder la musique. Entretien avec Clara Iannotta, compositrice
Elle devait être flûtiste, elle sera compositrice. Clara Iannotta retrace son parcours jusqu’à sa création au titre énigmatique  (Intent on Resurrec...
Helmut Lachenmann : Concertini
Avec Helmut Lachenmann il faut s’attendre à une révision lucide de tout le règne musical : depuis la production même des sons (ce qui fut fait avec s...
Nono : un compositeur à l’écoute – La réception de son œuvre en France
Deux concerts à la Cité de la musique, les 25 et 27 mai prochains, seront consacrés au compositeur italien unanimement reconnu, Luigi Nono, disparu en 1990. ...