TOUS LES CONCERTS
09 novembre 2011 - 20:00
PARIS - Cité de la musique, salle des concerts
PROGRAMME

Hèctor PARRA
Caressant l’horizon
Commande de Mécénat Musical Société Générale
Création

Mauricio KAGEL

In der Matratzengruft
pour ténor et ensemble
Création française

Markus Brutscher, ténor
Ensemble intercontemporain
Emilio Pomarico
, direction

Coproduction Ensemble intercontemporain, Cité de la musique

Concert enregistré par France Musique

Retransmission le 5 décembre 2011 à 20H
À la réécoute pendant un mois sur francemusique.com

> Présentation du concert par Clément Lebrun à 19h à la Médiathèque
   Durée : 45min
   Entrée avec le billet pour le concert - réservation obligatoire au : 01 44 84 44 84

Tarif : 18€
Formules d’abonnements de 30 à 40% de réduction

Réservations : 01 44 84 44 84
Cliquez ici pour réserver : www.citedelamusique.fr

Télécharger le programme de salle de ce concert

Photo : esquisse de la partition de Caressant l’horizon d'Hèctor Parra

Cité de la musique
Salle des concerts
221 avenue Jean-Jaurès
75019 Paris
M° Porte de Pantin, ligne 5

Après avoir exploré les « dimensions supplémentaires » de l’espace-temps dans Hypermusic Prologue, le jeune compositeur espagnol Hèctor Parra poursuit sa réflexion sur les forces visibles et invisibles qui régissent l’univers avec une création au titre évocateur : Caressant l’Horizon, une œuvre pour grand ensemble inspirée par l’« horizon » de la théorie des trous noirs.
En 1848, le poète allemand Heinrich Heine contracte une affection rare qui, jusqu’à sa mort en 1856, le cloue au lit. Marquées par l’attente de l’inévitable issue, ces longues années sont aussi celles d’un retour à la poésie, hanté par la récurrence d’un motif : le matelas sur lequel repose le poète, préfiguration de la tombe. Un siècle et demi plus tard, des fragments de ces poèmes sont mis en musique par Mauricio Kagel, lui-même malade et proche de la mort, dans son ultime œuvre inachevée, In der Matratzengruft (« Dans le matelas-tombeau »). Dans cette partition pour ténor et ensemble,le compositeur puise à une veine élégiaque peu coutumière, très éloignée de l’humour à froid qui aura fait la célébrité de son théâtre musical,quoique non dénuée,au cœur même du tragique, de ce que les romantiques allemands appelaient « ironie ».

 


Hypermusic Prologue - Hèctor Parra - EIC par francemusique

par atellian (le 04 novembre 2011 à 11:15)
A l'attention du Responsable de la Communication , Veuillez je vous prie m'adresser par correspondance à mon adresse courrier le magazine Accents et toute information relative à mon adhésion, pour la programmation des concerts de la Saison 2011-2012 et également les modalités d'inscription à votre Newsletter électronique . A bientôt de vous lire et de vous écouter . Dans cette attente , recevez mes sincères salutations Madame Atellian Jacqueline
LIENS
ARTICLES
Hèctor Parra : Caressant l'Horizon
Après avoir exploré les « dimensions supplémentaires » de l’espace-temps dans Hypermusic Prologue, Hèctor Parra poursuit sa réflexion sur les for...
Hypermusic Prologue, A projective opera in seven planes
Hypermusic, prologue est avant tout l’histoire d’une rencontre entre un jeune compositeur espagnol, Hèctor Parra, et une physicienne américaine de ren...
Seule est vraie la vérité terrible d’entendre, entretien avec Mauricio Kagel
Le 9 novembre l’Ensemble intercontemporain interprétera, en première française, In der Matratzengruft (« Dans le matelas-tombeau »), l’ultime œuvr...