TOUS LES CONCERTS
in vain
10 novembre 2017 - 20:30ACHETER EN LIGNE
PHILHARMONIE DE PARIS - Salle des concerts – Cité de la musique
PROGRAMME

Georg Friedrich HAAS
in vain
pour ensemble et lumière

Ensemble intercontemporain
Erik Nielsen, direction

Coproduction Ensemble intercontemporain, Philharmonie de Paris

Tarif : 18€
Réservations :  
philharmoniedeparis.fr
01 44 84 44 84

Avant le concert, à 19h45
Clé d’écoute avec Clément Lebrun
Entrée libre

Concert enregistré par France Musique
À la réécoute pendant 1 an sur francemusique.fr

Photo : Georg Friedrich Haas © Philippe Gontier

Cité de la musique - Philharmonie de Paris
221, avenue Jean-Jaurès
75019 Paris

« in vain » du compositeur autrichien Georg Friedrich Haas c’est une expérience sensorielle hors du commun, celle d’une musique kaléidoscopique qui n’est pas sans rappeler le mouvement spectral (Gérard Grisey, Tristan Murail). Des suites harmoniques vertigineuses, se succèdent ou s’imbriquent, rapides ou étirées à l’extrême. Des paysages sonores étranges se forment, se superposent puis se fondent dans le continuum musical. Cette œuvre d’ores et déjà « culte » se joue de surcroît en partie dans l’obscurité, avec pour effet de concentrer l’attention sur le monde sonore qui se déploie dans l’espace, et plus encore en nous-mêmes.
Quant au titre « in vain » voici ce qu’en dit le compositeur : « Lorsque l’extrême droite a participé au gouvernement en Autriche (à la fin des années 1990), j’ai été choqué de voir que toutes les tentatives de nous débarrasser de notre histoire criminelle avaient échoué et que celle-ci refaisait surface. J’ai longtemps cherché un titre pour nommer ce processus. J’en ai parlé à plusieurs personnes et c’est le directeur de l’ensemble Klangforum de Vienne, Sven Hartberger, qui m’a donné l’idée décisive en me suggérant invano. Mais j’ai pensé que l’italien « invano » était trop beau, trop mélodieux. Ça sonne presque comme « ti amo ». En anglais, c’est à la fois plus clair et plus dur. »

 

LIENS
ARTICLES
in vain : quand la lumière surgit des ténèbres.
Le compositeur autrichien Georg Friedrich Haas revient sur la genèse et les enjeux artistiques de in vain (2000), une grande œuvre entre obscurité et lum...
in vain vu par Erik Nielsen, chef d’orchestre.
Le 10 novembre 2017 à la Philharmonie de Paris, l’EIC interprétera pour la première fois de son histoire in vain du compositeur autrichien Georg Fr...
Œuvres uniques pour concerts uniques.
La saison 2017-18 comporte entre autres particularités de proposer plusieurs grands concerts présentant une œuvre unique, dans tous les sens du terme. Ce...