TOUS LES CONCERTS
Répons
11 juin 2015 - 20:30
PROGRAMME

Michael JARRELL
Assonance VII
pour percussion*

Helmut LACHENMANN
Mouvement (-vor der Erstarrung)
pour ensemble

Pierre BOULEZ
Répons
pour six solistes, ensemble, sons électroniques et dispositif électronique en temps réel**

Victor Hanna, percussion*
Gilles Durot, xylophone**
Frédérique Cambreling, harpe**
Samuel Favre, vibraphone**
Hidéki Nagano, piano**
Sébastien Vichard, piano**
Luigi Gaggero, cymbalum**
Ensemble intercontemporain
Matthias Pintscher, direction
Andrew Gerzso, Gilbert Nouno, réalisation informatique musicale Ircam

Coproduction Ensemble intercontemporain, Philharmonie de Paris, Ircam - Centre Pompidou
Dans le cadre du festival Manifeste-2015 de l'Ircam

Présentation du concert par Clément Lebrun à 19h45
Entrée libre sur réservation
au 01 44 84 44 84

Tarifs : 20€ / 10€ / 5€
Réservations : 01 44 84 44 84
www.philharmoniedeparis.fr

Photo : Répons © Luc Hossepied-Ensemble intercontemporain

La musique de Helmut Lachenmann n’a de cesse d’interroger l’énergie et le geste instrumentaux. Mouvement (– vor der Erstarrung) (1982-1984) « évoque les derniers mouvements réflexes qui agitent le corps avant de se figer dans la mort ». C’est une matière sonore délibérément vierge, dénuée d’expressivité qui habite ces pages : gestes mécaniques, palpitations frénétiques, fractures sonores…
Avec Répons (1981-1984) Pierre Boulez pousse plus avant l’interaction entre les processus d’écriture de l’œuvre et le dispositif mis en jeu. Le titre renvoie à l’alternance entre les voix des solistes et les réponses du collectif dans différents rituels et notamment dans l’office liturgique chrétien. Un ensemble de vingt-quatre musiciens est disposé au centre de la salle et « répond » aux énoncés musicaux de six solistes disséminés dans l’espace. Mais à ces solistes répondent également les interventions d’un dispositif électronique en temps réel. Aussi le processus est-il étagé, mis en cascade. Une vertigineuse complexité en résulte, qui se déploie en une grande forme, jouée d’un seul tenant.
Le cycle des Assonances est pour le compositeur Michael Jarrell un lieu d’introspection musicale, une suite de cahier d’esquisses. Le septième volet composé en 1992 marque l’affinité toute personnelle et l’aisance d’écriture du compositeur avec les percussions.
 

LIENS
ARTICLES
Entretien avec Helmut Lachenmann
À l’occasion de l’interprétation de Concertini ( 2005) à la Cité de la musique par l’Ensemble intercontemporain (direction Susanna Mälkki, 29 no...
Helmut Lachenmann : Concertini
Avec Helmut Lachenmann il faut s’attendre à une révision lucide de tout le règne musical : depuis la production même des sons (ce qui fut fait avec s...
Le temps de Répons
En 1981, Pierre Boulez venait de terminer la première version de Répons, œuvre qui s’est surtout fait connaître par l’articulation inédite entre la...