TOUS LES CONCERTS
29 janvier 2013 - 20:00
PARIS - Cité de la musique, salle des concerts
PROGRAMME

Igor STRAVINSKY
Messe
pour solistes, chœur mixte et ensemble

George BENJAMIN
Three Inventions
pour orchestre de chambre

Ondrej ADÁMEK
Kameny
pour 24 chanteurs et ensemble
commande Ensemble intercontemporain
création

Pierre BOULEZ
Cummings ist der Dichter
pour 16 voix solistes et orchestre

SWR Vokalensemble Stuttgart
Ensemble intercontemporain
George Benjamin
, direction

Coproduction Ensemble intercontemporain, Cité de la musique


Concert enregistré par France Musique
À la réécoute pendant un mois sur francemusique.com

> Présentation du concert par Pierre Yves Macé à 19h à la Médiathèque
Durée : 45min
Entrée avec le billet pour le concert
Réservation obligatoire au : 01 44 84 44 84

Télécharger la note de programme.


Tarif : 18 €
Formules d'abonnements de 30 à 40% de réduction

Réservations

01 44 84 44 84

www.citedelamusique.fr


Ondrej Adamek © Elisabeth Schneider

Cité de la musique
Salle des concerts
221 avenue Jean-Jaurès
75019 Paris
M° Porte de Pantin, ligne 5

Fidèle tant à sa foi chrétienne orthodoxe qu’à son entreprise de liquidation de la subjectivité musicale, Igor Stravinsky entreprend en 1944 la composition d’une Messe dont le style se veut austère, fidèle au langage des « vieux maîtres du style sévère ». Son écriture dépouillée est une architecture de lignes pures, qui met en avant la scansion du texte, syllabe par syllabe, notamment dans le Credo, « modèle incomparable, unique peut-être, de la musique religieuse dans la littérature du vingtième siècle » selon Boucourechliev. Cette question de l’intelligibilité du texte disparaît dans Cummings ist der Dichter (1970) de Pierre Boulez, où le chœur est traité comme un ensemble de voix solistes. Complexes, les rythmes épousent étroitement la structure syllabique du poème d’e. e. cummings et sa disposition dans l’espace de la page. Contrastées dans leurs durées autant que leur caractère – les deux premières, relativement courtes et légères précèdent une dernière beaucoup plus longue et sombre – les « trois inventions » (Three inventions, 1995) de George Benjamin sont dédiées à la mémoire d’Olivier Messiaen. La nouvelle génération est également à l’honneur de ce programme avec une création pour voix et instrument du jeune compositeur tchèque Ondrej Adámek, dont les œuvres manifestent l’influence profonde des cultures extra-européennes. On se souvient notamment des torsions instrumentales et vocales de Nôise, œuvre pour grand ensemble inspirée du théâtre japonais.

 

 

 

George Benjamin, Three inventions
LIENS
ARTICLES
Entretien avec Ondřej Adámek
Composée à partir d’un texte du poète islandais Sjòn, l’auteur fétiche de la chanteuse Björk, Kameny est la nouvelle œuvre du jeune compositeur t...
Les voix du Nô - entretien avec Ondrej Adámek
A l’occasion de la reprise de Nôise de Ondrej Adámek, samedi 16 juin au Centre Pompidou, accents on line publie l'entretien réalisé avec le jeune comp...
Le piano à l’œuvre , entretien avec Pierre Boulez
Le piano est très présent dans les premières phases de votre développement de compositeur, puis il disparaît en tant qu’instrument soliste, à mesure que...