EntretiensVoir tous les articles de cette rubrique

Dans la valise musicale d’Enno Poppe…

par Lou Madjar, le 29/11/16

L9 décembre prochain à la Philharmonie de Paris,  l’EIC plongera une nouvelle fois dans l’univers atypique du compositeur allemand Enno Poppe. L’occasion d’aller à la rencontre de ce créateur en constant décalage…

Enno, les deux œuvres que l’EIC interprètera à Paris portent des titres pour le moins surprenants : Brot (Pain) et Koffer (Valise). Que représentent pour vous les titres ?

J’aime les titres mais… je n’aime pas trop les expliquer. De manière générale, nous nous faisons tous une idée personnelle sur leur signification. Cette idée peut ensuite nous aider à percer les mystères de la musique. Et parfois non…

Ces deux partitions sont « cousines » de deux autres pièces plus vastes et destinées à la scène, Arbeit Nahrung Wohnung et IQ : aviez-vous le sentiment que certains aspects de ces pièces nécessitaient de remettre l’ouvrage sur le métier ?

Certaines partitions m’apparaissent abouties aussitôt terminées. D’autres restent en souffrance sur mon bureau, parce qu’elles me semblent receler un potentiel que je n’ai pas su voir, ou que je n’ai pas réussi à exploiter.

Koffer n’est pas une « suite d’après un opéra ». La musique s’appuie sur cinq pièces de mon opéra IQ. En transposant les passages chantés à l’instrumental, tout est bouleversé : l’expression, le sens, le matériau, les gestes. Dans un opéra, l’attention s’attache toujours au chanteur, au texte et à l’intrigue. Dans la transformation en musique instrumentale, tout soudain, jusqu’à la dimension scénique, devient son. Dans le même temps, la pièce est pleine de chants, toutes les propriétés d’une musique d’opéra se retrouvant dans cette partition hautement expressive. Inutile de savoir ce qui se passe dans l’opéra. L’auditeur pourra néanmoins reconnaître le cantabile et la linéarité de la pièce en tant que narration et expression. Brot est une tentative similaire de transformation instrumentale d’un aria de mon opéra Arbeit Nahrung Wohnung.

 

Arbeit Nahrung Wohnung et IQ sont également des titres énigmatiques : de quoi parlent ces deux opéras ?

Arbeit Nahrung Wohnung (Travail Alimentation Logement) revisite l’histoire de Robinson Crusoé et de Vendredi. Brot (Pain) est la transformation d’un aria de Vendredi, au sujet des diverses tentatives de Robinson de cuire du pain, de coudre son pantalon et de pratiquer la médecine…

IQ est un opéra à propos des tests d’intelligence. La batterie de tests (ou valise de tests, « Testkoffer » en allemand) y joue un rôle important. Après Schrank (Placard) et Speicher (Stock), Koffer est la troisième d’une série de pièces qui interrogent les concepts d’organisation et d’ordonnancement.

poppe-2

 

Quand on considère votre catalogue, qui couvre à présent plus d’une trentaine d’années, il n’est pas si simple d’y trouver une forme de fil d’Ariane : quel a été selon vous votre cheminement artistique jusqu’ici ? Quelles en sont les étapes les plus importantes ?

Pas facile de répondre à cette question en peu de mots ! De nombreuses idées se sont mêlées depuis que j’ai commencé à composer au début des années 1980. J’espère que chaque pièce est unique. Il m’importe de toujours développer de nouvelles idées. Les idées musicales sont des idées en musique, et la musique elle-même génère de nouvelles idées musicales. S’il y a un fil d’Ariane, c’est dans l’expressivité et la structure qu’on le trouvera : la lutte entre invention de règles et expressivité de la matière musicale elle-même est le moteur du processus de composition.

Une dernière question.  Sur quoi travaillez-vous en ce moment ? 

Je travaille sur une pièce d’une heure pour neuf synthétiseurs microtonaux. Cette pièce contiendra de nombreux souvenirs, et évoquera des univers étranges ; elle sera à la fois extrêmement rapide et extrêmement lente, surpuissante et d’une grande douceur. Le défi est de trouver un moyen pour intégrer tout ce qu’il est possible de faire avec ces incroyables instruments.

 

Photos (de haut en bas) : © Maud Chazeau / DR

    Mots-clefs :


    articles récents

    Deux Esprits.

    par Matthias Pintscher, le 27/11/17

    Ryoko Aoki : pour un Nô contemporain.

    par Laurent Fassol, le 23/11/17

    Atem Lied de Toshio Hosokawa.

    par Emmanuelle Ophèle, le 19/11/17

    Julian Prégardien : un Wanderer contemporain.

    par Jéremie Szpirglas, le 31/10/17

    Œuvres uniques pour concerts uniques.

    par Matthias Pintscher, le 26/10/17


    diversVoir tous les articles de cette rubrique