Souvenirs de créationVoir tous les articles de cette rubrique

Souvenir de création. Hidéki Nagano, pianiste.

par Jéremie Szpirglas, le 24/11/16

À l’occasion des 40 ans de l’Ensemble intercontemporain en 2016-17, nous avons demandé à chaque soliste de nous faire part d’un souvenir marquant de création. Hidéki Nagano, pianiste, qui a rejoint l’Ensemble en  1996, partage avec nous son souvenir de la création de sur Incises de Pierre Boulez.  

> Création de sur Incises (1996-1998) de Pierre Boulez, le 30 août 1998 à Edimbourg. Création partielle le 27 avril 1996 à Bâle. <

sur Incises est la première œuvre de Pierre Boulez que j’ai jouée au sein de l’Ensemble, et sous sa direction. Nous étions en 1996, et il s’agissait de la création de la première version qu’il avait écrite à l’occasion des 90 ans de Paul Sacher. J’étais un peu tendu, d’autant que la partition est arrivée très tard, trois jours avant la répétition. À l’époque, Pierre Boulez n’en avait composé que cinq minutes, au milieu desquelles il avait inséré la Toccata (partie rapide) originale d’Incises, comme une cadence de concerto pour piano – la partie soliste étant interprétée par Dimitri Vassilakis.

sur Incises de Pierre Boulez

Deux ans plus tard, à l’été 1998, nous avons enfin découvert une première version longue, avec David Robertson à Edimbourg. À nouveau, la partition d’une trentaine de pages nous était arrivée sur le tard, pendant nos vacances. L’œuvre avait totalement changé, décuplant quasiment sa durée. Ce qui m’a le plus impressionné, c’est ce sentiment que, alors qu’il dirigeait la pièce ou assistait à une répétition, Boulez semblait absorbé dans ses recherches musicales – comme si celles-ci l’occupaient en continu. Chaque exécution, chaque répétition était l’occasion pour lui de changer, de modifier, d’améliorer. Le processus était fascinant : l’œuvre était toujours en devenir. Il a ainsi testé toutes les vitesses possibles, les tempi les plus impossibles à tenir, jusqu’à trouver enfin un équilibre. Nous étions son laboratoire de composition. Nous l’assistions dans ses expériences.

Photos (de haut en bas) : 1 © Franck Ferville / 2- DR  

    Mots-clefs :, ,


    articles récents

    Deux Esprits.

    par Matthias Pintscher, le 27/11/17

    Ryoko Aoki : pour un Nô contemporain.

    par Laurent Fassol, le 23/11/17

    Atem Lied de Toshio Hosokawa.

    par Emmanuelle Ophèle, le 19/11/17

    Julian Prégardien : un Wanderer contemporain.

    par Jéremie Szpirglas, le 31/10/17

    Œuvres uniques pour concerts uniques.

    par Matthias Pintscher, le 26/10/17


    diversVoir tous les articles de cette rubrique