EntretiensVoir tous les articles de cette rubrique

Retour sur 2015-16. Clément Saunier, trompettiste : « une année forte en émotions ».

par Jéremie Szpirglas, le 21/07/16

Une saison s’achève, une autre s’annonce. Quelques solistes partagent avec nous leurs expériences les plus marquantes en 2015-16. Entretien en forme de petit bilan avec, aujourd’hui, le trompettiste Clément Saunier.

Clément, quels ont été les moments marquants de votre saison 2015-16 ?

La disparition de Pierre Boulez, et le concert hommage que nous lui avons consacré avec l’Orchestre de Paris à la Philharmonie de Paris (photo ci-dessous), ont été à mes yeux les moments forts de cette saison. La soirée fut d’une densité exceptionnelle, tout comme la semaine qui a suivi sa disparition.

 

A18A3450

 

Autre souvenir fort : la tournée aux États-Unis en novembre 2015 avec ce fameux concert à la Library of Congress de Washington D.C. Nous venions tout juste d’apprendre les événements du 13 novembre à Paris et l’ambiance était tout simplement dramatique lorsque nous sommes montés en scène et que nous avons attaqué Octandre d’Edgard Varèse.

Sur une note plus joyeuse, les collaborations avec le CNSMD de Paris sont toujours fructueuses et le Gruppen de Karlheinz Stockhausen a été un grand succès ! Enfin, la multiplication des œuvres « multimédia », avec, entre autres, la création de Le Encantadas, o le avventure nel mare delle meraviglie d’Olga Neuwirth (photo ci-dessous), que j’aimerais beaucoup pouvoir un jour écouter du centre de la salle, comme un simple spectateur.

 

DSCF4400

 

Quels sont les axes de la démarche actuelle de l’EIC auxquels vous vous identifiez particulièrement ?

Je trouve les expériences multimédia ou transversales très intéressantes. Le Encantadas, o le avventure nel mare delle meraviglie de Neuwirth, Words and Music de Fedele, No More Masterpieces du Collectif 331/3 sur une musique de Rihm… bien des projets cette saison tombaient dans cette catégorie. Le concert promenade au Musée des Beaux-Arts de Bruxelles (photo ci-dessous) fut une belle expérience également.

 

DSC01208

 

Quels sont les grands rendez-vous de la prochaine saison ?

La saison prochaine, celle des 40 ans de l’Ensemble,  est pleine de projets et de voyages. J’ai hâte de jouer aux Proms de Londres puis de jouer le cycle sonic eclipse pour trompette, cor et ensemble de Matthias Pintscher à Berlin, Paris et Hambourg. J’aime beaucoup la Corée du Sud et je suis donc très heureux d’y aller pour interpréter des œuvres de notre répertoire mais aussi pour jouer la musique d’Unsuk Chin, dans son pays.

 

Photos ( de haut en bas) : 1 et 2 © Franck Ferville / 3 et 4 © Luc Hossepied pour l’Ensemble intercontemporain

    Mots-clefs :, , , ,


    articles récents

    Deux Esprits.

    par Matthias Pintscher, le 27/11/17

    Ryoko Aoki : pour un Nô contemporain.

    par Laurent Fassol, le 23/11/17

    Atem Lied de Toshio Hosokawa.

    par Emmanuelle Ophèle, le 19/11/17

    Julian Prégardien : un Wanderer contemporain.

    par Jéremie Szpirglas, le 31/10/17

    Œuvres uniques pour concerts uniques.

    par Matthias Pintscher, le 26/10/17


    diversVoir tous les articles de cette rubrique