Autour d'une œuvreVoir tous les articles de cette rubrique

Dossier Light Music (2/2) : « Impressions » avec Christophe Lebreton, Jean Geoffroy et Samuel Favre

par Ensemble intercontemporain, le 26/01/11

Jean Geoffroy (centre) et Christophe Lebreton (tout à fait à droite)

Le 29 janvier prochain, à la Cité de la musique (Paris), Samuel Favre, percussionniste de l’Ensemble intercontemporain, interprétera pour la première fois la pièce Light Music de Thierry De Mey (photo ci-dessus) : une œuvre pour « chef solo », projections et dispositif interactif , aussi visuelle que sonore, créée en 2004 par Jean Geoffroy (photo ci-dessus à gauche) et dont  Christophe Lebreton (photo ci-dessus à droite) a conçu le dispositif interactif. Quelles sont les particularités de cette œuvre ? Comment son interprétation, très technique, peut-elle être transmise d’un « chef solo » à un autre ? Accents s’est rendu le 19 décembre dernier dans les locaux de Charleroi Danse (Bruxelles) pour un atelier consacré à l’interprétation de Light Music et publie un dossier en deux parties :
1. Entretien avec Thierry De Mey
2. « Impressions » avec Christophe Lebreton,
Jean Geoffroy et Samuel Favre

C’est en 2003, lors d’une résidence au Grame, centre de création musicale à Lyon, que Thierry De Mey rencontre l’ingénieur du son Christophe Lebreton et le percussionniste Jean Geoffroy. Après un séjour à l’Ircam puis au Gmem de Marseille, le compositeur pense en effet trouver là les technologies qui vont lui permettre de transcrire en sons et en images la gestuelle d’un corps en mouvement. Plusieurs mois de travail en commun sont nécessaires pour aboutir à un instrument électronique susceptible d’effectuer cette transcription : Thierry De Mey note des gestes (voir partitions en bas de cette page) , Jean Geoffroy les réalise et, à l’aide d’un système de caméra et de capteurs reliés à un ordinateur, Christophe Lebreton transforme ces gestes en une empreinte à la fois sonore et visuelle. Dans la vidéo ci-dessous, il nous explique comment fonctionne l’instrument qu’il a mis au point.Lebreton

Light Music a été créée en mars 2004 à Lyon, dans le cadre de la biennale Musiques en scène. Voici un extrait de l’œuvre, interprété par Jean Geoffroy.

Geoffroy

Quelle est la place de l’interprète ans ce dispositif ? Quel peut être son degré d’autonomie, entre le geste écrit par le compositeur et le dispositif complexe géré par l’ingénieur du son ? Jean Geoffroy, qui reste jusqu’à présent le seul percussionniste à avoir joué Light Music, nous fait part de ses réflexions.

Geoffroy2

C’est donc à Samuel Favre, percussionniste de l’Ensemble intercontemporain, que revient la responsabilité de faire vivre Light Music pour la première fois dans un autre corps que celui de Jean Geoffroy. Pour s’y préparer, il s’est rendu à Bruxelles en décembre afin de suivre un atelier de transmission de l’œuvre organisé par le trio qui l’a créé. Comment s’approprier une œuvre si inhabituelle en quelques semaines ?

Samuel Favre

Pour aller écouter/voir Light Music interprété par Samuel Favre, rendez-vous le 29 janvier prochain, 20h, à la Cité de la musique (Paris).

Article multimédia réalisé par Benjamin Bibas et Véronique Brindeau

Photos : Franck Ferville (sauf photo de Samuel Favre, © Aymeric Warmé-Janville 2005)

Trois exemples issus d’une partition provisoire de Light Music

"Light Music" - extrait de la partition provisoire (janvier 2011)

"Light Music" - extrait de la partition provisoire (janvier 2011)

"Light Music" - extrait de la partition provisoire (janvier 2011)

"Light Music" - extrait de la partition provisoire (janvier 2011)

"Light Music" - extrait de la partition provisoire (janvier 2011)

"Light Music" - extrait de la partition provisoire (janvier 2011)



    articles récents

    Deux Esprits.

    par Matthias Pintscher, le 27/11/17

    Ryoko Aoki : pour un Nô contemporain.

    par Laurent Fassol, le 23/11/17

    Atem Lied de Toshio Hosokawa.

    par Emmanuelle Ophèle, le 19/11/17

    Julian Prégardien : un Wanderer contemporain.

    par Jéremie Szpirglas, le 31/10/17

    Œuvres uniques pour concerts uniques.

    par Matthias Pintscher, le 26/10/17


    diversVoir tous les articles de cette rubrique