EntretiensVoir tous les articles de cette rubrique

Retour sur 2016-17. Emmanuelle Ophèle, flûtiste : « De plus en plus acteurs de notre présent. »

par Jéremie Szpirglas, le 12/07/17

Ophele-Emmanuelle-BD©Franck Ferville

Bien sûr la saison 2016-17 a été marquée par les trois concerts célébrant les 40 ans de l’EIC. Mais pas uniquement. Pour preuve Emmanuelle Ophèle, flûtiste, revient sur une année aux multiples facettes.

Voilà bientôt trente ans que je joue avec l’Ensemble intercontemporain et, cette année encore, la diversité des projets menés m’a enchantée ! À commencer par toutes les activités pédagogiques de l’Ensemble. J’aime que se poursuive notre récente collaboration avec le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris  (photos ci-dessous): cette collaboration est importante en même temps qu’enrichissante pour tous, que ce soit les étudiants instrumentistes avec lesquels nous avons joué György Ligeti, György Kurtág et Béla Bartók à la Philharmonie sous la direction de Matthias, ou les étudiants compositeurs dont nous avons travaillé et joué les créations. J’ai aussi apprécié de rencontrer les élèves flûtistes du Conservatoire à rayonnement régional de Paris : les écouter, les conseiller, les encourager, partager avec eux un répertoire moins connu ou les rassurer et les guider sur une interprétation d’œuvres plus récentes.

DSC_9674

DSCF5029

Jeunes musiciens de l’Orchestre du Conservatoire de Paris à la Philharmonie de Paris  

Enfin, j’ai adoré participer, avec mon collègue corniste Jens McManama, au projet « Entrez dans la danse » (photos ci-dessous). Mené depuis deux ans par Sylvie Cohen, avec l’aide de la Philharmonie de Paris, ce projet réunit musiciens et danseurs amateurs, sous la férule du chorégraphe José Montalvo (c’est Hervé Boutry qui a eu la perspicacité de nous le faire rencontrer). Certes, ce projet a exigé beaucoup d’énergie de la part de toutes les personnes impliquées (régie, musiciens, « ambassadeurs », ces danseurs qui encadraient le « Bal participatif », des chefs, des administrations…), mais pour quel résultat : un bonheur inoubliable pour tous ceux présents à ces spectacles et une émotion particulière de voir tous ces nouveaux spectateurs tout heureux de danser sur les Folksongs de Luciano Berio ainsi que sur des œuvres pour orchestre d’harmonie, des Danses roumaines de Béla Bartók ou un ensemble de Djembés…

DSC_4946

DSC_4964

« Entrez dans la danse » à la Cité de la musique, 01.06.2017

L’autre grand moment de cette saison a bien entendu été de souffler les 40 bougies de l’Ensemble intercontemporain (photos ci-dessous). Les musiciens ont réussi à organiser une soirée à la mesure de l’événement, le 17 mars  : une soirée fleuve (de 19h30 à minuit) et atypique qui retraçait l’histoire de l’Ensemble étroitement mêlée à son présent. Une fête en musique, bien sûr, agrémentée de vidéos, de photos, de témoignages et ponctuée d’entractes conviviaux et propices aux rencontres, en présence de nombreux compositeurs.

DSC_2627

_DSF1573

Emmanuelle Ophèle et Sophie Cherrier présentent la soirée anniversaire du 17.03.2017

DSC_1700-2

 

La collaboration entre les solistes, les régisseurs et l’administration n’a jamais été aussi intense et ce sentiment de force créatrice était unique ! Ce sentiment s’est prolongé lors de la soirée Genesis (photo ci-dessous), un projet initié, par Matthias Pintscher qui présente sept créations de sept compositeurs en un concert unique. Je suis certaine que la passion transmise par Pierre Boulez nous permettra d’être de plus en plus acteur de notre présent, et que l’enthousiasme que nous partageons avec Matthias Pintscher nous mènera encore plus loin dans cette aventure commencée il y a quarante ans !

DSC_3892

DSCF6154-BD

Concert Genesis à la Cité de la musique le 30.03.2017

Photos (de haut en bas) : © Franck Ferville / autres photos © EIC

    Mots-clefs :, ,


    articles récents

    Julian Prégardien : un Wanderer contemporain.

    par Jéremie Szpirglas, le 31/10/17

    Ryoko Aoki : pour un Nô contemporain.

    par Laurent Fassol, le 23/11/17

    Atem Lied de Toshio Hosokawa.

    par Emmanuelle Ophèle, le 19/11/17

    Œuvres uniques pour concerts uniques.

    par Matthias Pintscher, le 26/10/17

    CODEC ERROR -Reportage vidéo

    par Jérémie Schellaert, le 19/10/17

    Le son et le silence.

    par Salvatore Sciarrino, le 29/09/17


    diversVoir tous les articles de cette rubrique